Denver Nuggets 130 – 135 Brooklyn Nets

(35-30 / 25-42 / 27-36/ 43-27)

  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Joe Harris – Rodions Kurucs – Treveon Graham – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Nuggets : Jamal Murray – Malik Beasley – Will Barton – Mason Plumlee – Nikola Jokic

LES ABSENTS :

Caris LeVert (cheville) – Dzanan Musa (épaule) – Jared Dudley (ischio) – Spencer Dinwiddie (ligament du pouce)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Après 3 défaites de suite, Brooklyn reçoit Denver que les Nets avaient battus au buzzer en début de saison et espère renouer avec le succès. Joe Harris est de retour dans le cinq pour les Nets.

Mais d’entrée de match, les Nuggets sont plutôt chauds et imposent un rythme que les locaux ne suivent pas : le match démarre par un 8-0 de Denver qui prend d’entrée le rennes de la rencontre. Il faut attendre d’ailleurs 2 minutes et un and-one sur un rebond offensif de Jarrett Allen pour voir les Nets ouvrir leur compteur. Néanmoins, l’attaque de Denver est vraiment en forme et trouve des shoots simples dans la défense des Noir et Blanc. Nikola Jokic est partout, et l’arrivée de la 2nd Unit sur le parquet arrange un peu les choses : les Nets remontent petit à petit au score et ce malgré une folle réussite en attaque de Mason Plumlee. Ayant compté jusqu’à 14 points de retard, Brooklyn est finalement revenu à 5 unités après 12 minutes sur un dunk de D’Lo en contre-attaque (35-30).

Voilà donc les Nets de retour dans la rencontre ! Et cette tendance se s’arrête pas là. Brooklyn égalise et il y a désormais vraiment match entre les deux équipes qui se répondent coup pour coup. On sent toutefois une attaque des Nets bien plus en confiance, emmenée par D’Angelo Russell qui performe de loin. Allen Crabbe fait même son entrée sur le parquet pour la première fois en presque deux mois. Et c’est là que les Nets prennent feu : ils terminent la première mi-temps avec un run de 19-6 ! Shabazz Napier fait lever tout le banc avec un énorme eurostep sur Jamal Murray accompagné de la passe décisive pour DeMarre Carroll, suivi d’un gros dunk de Jarrett Allen sur l’action qui suit ! Joe Harris prend feu également à 3PTS et ce sont bien les Nets qui sont devant à la mi-temps : 72-60.

Et le show des Nets va continuer dès le retour des vestiaires. D’Lo envoie un gros shoot à 3PTS suivi d’une « I’M HERE » qui raisonne dans le Barclays Center, et Kurucs lui emboite le pas juste après. Très loin au score, les Nuggets reviennent temporairement à 12 points de Brooklyn. Toutefois, les locaux se reprennent en fin de quart-temps pour reprendre jusqu’à 21 unités d’avance grâce à la connexion Russell/Hollis-Jefferson (108-87).

L’avance des Nets semble tenir dès le début du dernier acte. L’adresse folle à 3PTS permet à Russell et Graham de tenir l’écart pour les locaux. Cependant, les Nuggets prennent aussi les choses en main pour la fin de rencontre, et surtout par l’intermédiaire de Nikola Jokic qui réussit tout ce qu’il fait. De +19, l’avance des Nets est réduite à 6 points à 30 secondes de la fin… Rondae Hollis-Jefferson marque sur une passe de Shabazz Napier pour sceller la victoire. Brooklyn s’impose 135-130 et renoue avec la victoire dans un moment important de la saison, battant déjà leur total de victoires de la saison dernière.

LE BOXSCORE :

Capture d’écran 2019-02-07 à 04.42.28

LES TOPS / FLOPS DU MATCH :

  • Une adresse folle (19/34 à 3PTS), une qualité de jeu incroyable (36 assists) et 7 joueurs à +10 points dont 6 à +15pts… Le jeu offensif retrouvé des Nets a clairement été la clé de la victoire contre les Nuggets.
  • D’Angelo Russell et Shabazz Napier, 22 assists et 37 points pour seulement 4 pertes de balle. Le duo de meneurs a excellemment rythmé le tempo de la rencontre et ont répondu présent en même temps.
  • DeMarre Carroll aura été très important : 18 points (dont 10/13 aux lancers) avec 10 rebonds et 6 passes, le vétéran était le leader d’un banc en forme (53 points).
  • La fin de match bazardée qui aurait pu coûter la victoire aux Nets. L’incapacité à défendre sur Jokic et Plumlee a fait énormément défaut à Brooklyn.
  • Le manque de réussite aux lancers (24/33). C’est un problème récurrent ces derniers temps qui là aussi peut coûter cher.

L’ACTION DU MATCH :

[wpvideo xuB2209p]

HOMME DU MATCH : D’Angelo Russell récidive !

D-lo

Il est partout depuis 2 mois et montre encore une fois à quel point il est important cette saison. Le meneur All Star a brillé individuellement mais a également mettre ses coéquipiers en avant, en témoignent ses 11 caviars lors de la rencontre. Adroit à 3PTS (6/9), D’Lo a été le métronome d’une attaque en forme et permet à Brooklyn de retrouver le succès.

  • 27 points (10/23 FG – 6/9 3PTS – 1/1 FT)
  • 11 assists
  • 6 rebonds
  • 3 turnovers
  • 35 minutes

Prochain match contre les Chicago Bulls le samedi 9 février à 1h30.


1 COMMENTAIRE

  1. […] Les Nets n’auront eu besoin que d’un électrochoc pour se libérer de cette spirale négative. La victoire à l’arrachée contre Toronto solidifie le groupe en un et lance une dynamique incroyable début décembre qui durera deux mois. Les Nets enchaînent 7 victoires de suite en battant notamment Toronto, Philadelphie et surtout les Lakers dans le Revenge Game de D’Angelo Russell, qui prend enfin ses responsabilités. En deux mois, Brooklyn remporte 20 victoires pour seulement 10 défaites et se glisse en Playoffs de la conférence Est. Mieux que cela, les Nets s’installent à la 6e place et prennent un peu d’avance sur les concurrents directs. C’est également dans cette période que Spencer Dinwiddie est prolongé par la franchise. Son compère D’Angelo Russell est quant à lui auréolé d’une sélection au All Star Game. Tout va alors pour le mieux à Brooklyn qui connaît une baisse de forme fin janvier/début février : suite aux nombreuses blessures dans l’effectif, la qualité du jeu baisse mais n’empêche pas l’équipe de sortir son meilleur match de l’année contre Denver. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici