Golden State Warriors 120-114 Brooklyn Nets

(32-29 / 31-20 / 30-28 / 27-37)

  • Cinq de départ des Nets : D’Angelo Russell – Caris LeVert – Joe Harris – Jared Dudley – Jarrett Allen
  • Cinq de départ des Warriors : Stephen Curry – Klay Thompson – Kevin Durant – Draymond Green – Damian Jones

LES ABSENTS :

DeMarre Carroll (cheville), Treveon Graham (déchirure à l’ischio), Rodion Kurucs (cheville), Kenneth Faried (malade)

LE DÉROULÉ DU MATCH :

Après avoir enchainé 3 matches à l’extérieur, Brooklyn revenait à la maison défier les champions en titre. Le début de rencontre est à l’avantage des Nets, qui gèrent en attaque comme il faut. En face, Stephen Curry est déjà chaud bouillant et notamment de loin comme il en a l’habitude. Après avoir mené une grosse partie du QT1, les Warriors se réveillent assez violemment. Le banc de Brooklyn se retrouve sans la moindre imagination offensive et subit la déferlante de Golden State. On ne reconnait simplement pas l’équipe que l’on connait habituellement. Avec un écart monté jusqu’à +19 dans le QT2, Brooklyn rentre aux vestiaires avec un déficit de 14 points (49-63).

Les Nets ne parviennent pas à réduire l’écart dans le QT3 et les Warriors gèrent tranquillement leur avance sans être inquiétés. À contrario, les joueurs de la banlieue new-yorkaise se réveillent dans le QT4 et reprennent du poil de la bête. L’avance des Warriors se réduit peu à peu et offre l’opportunité d’un hold-up à Brooklyn. Malheureusement, les Nets manquent par trois fois l’occasion de revenir à une possession et se font assassiner par le 7ème tir primé du match de Stephen Curry, qui ponctue son excellente performance par ce shoot terrible.

Après la défaite frustrante contre les Pelicans, celle-ci de 6 points (120-114) l’est également : une déficience de jeu collectif en attaque accouplée d’une défense compliquée contre la meilleure équipe de la Ligue, la défaite était presque inévitable mais les joueurs ont eu une belle réaction d’orgueil pour revenir dans le dernier QT, ce qui rend la prestation des Nets plutôt honnête.

LE BOXSCORE : 

Capture d_écran 2018-10-29 à 01.50.21

LES TOPS / FLOPS DU MATCH  :

  • La paire Russell – LeVert qui marche du tonnerre : 48 points, 13 passes et 9 rebonds à 9/15 à 3 points ! 
  • La bonne réussite à 3PTS : 20 tirs primés sur 42 (47%). Toujours meilleur que le 11/33 des adversaires du soir.
  • L’incapacité à produire des systèmes en attaque. Tout pour l’iso, c’est zéro. C’est un miracle de ne perdre que de 6 points.
  • L’apport très compliqué du banc : Rondae pas en rythme tout comme Napier, Crabbe qui voyait flou lorsqu’il tirait pas à 3PTS (0/4 à 2PTS, 4/7 à 3PTS), Dinwiddie et son +/- de -23 sur la rencontre… Il faudra montrer plus que ça contre les Knicks.
  • Les 69 points cumulés par Curry et Durant. Bon en même temps, les Nets ne seront pas les seuls à prendre une pilule par ces deux joueurs le même soir…

L’ACTION DU MATCH : Caris donne le tourni à Damian Jones !

[wpvideo 6tvbm6Rw ]

HOMME DU MATCH : D’Angelo Russell lance enfin sa saison

D'Angelo RussellOn avait quitté D’Lo sur une performance excellente mais également ratée contre les Pelicans. Contre Golden State, l’ex-meneur de d’Ohio State a pris les choses en main avec LeVert. Au final, de belles stats avec de gros pourcentages… Il reste néanmoins à corriger les incessantes et stupides pertes de balle qui influent directement sur le résultat de la rencontre.

  • 25 points (9/14 FG (64%) – 5/8 3PTS (62%) – 2/3 LF)
  • 6 rebonds
  • 6 assists
  • 5 turnovers
  • 29 minutes

LE RÉSUMÉ VIDÉO DE LA RENCONTRE

Prochain match contre les New York Knicks lundi 29 octobre à 00h30.


Apprenti journaliste fan des Nets depuis 2014, j'ai rejoint l'aventure pour la création du site fin 2015. Rédacteur et chroniqueur avec la vision de jeu de Jason Kidd et le sang-froid de D'Angelo Russell.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici