La rumeur se fait de plus en plus insistante ces dernières semaines  : l’assistant General Manager Trajan Langdon pourrait quitter les Nets cet été. Après avoir fait ses classes avec brio à Brooklyn, le bras droit de Sean Marks serait sur les tablettes des Pelicans qui se sont récemment séparés de Dell Demps après l’épisode « Anthony Davis » lors de la dernière trade deadline. Homme de l’ombre, celui qui a aidé le duo Marks – Atkinson à façonner l’identité de la franchise pourrait quitter les Nets dès cet été après deux ans de bons et loyaux services.

À son arrivée en février 2016, Sean Marks avait décidé de s’entourer d’hommes de confiance pour sa première expérience aux commandes d’une équipe NBA. Si Kenny Atkinson était sous le feu des projecteurs en tant que coach, le GM des Nets aussi choisi d’être accompagné de Trajan Langdon pour l’épauler dans le front office. Un nom qui ne vous dit peut-être rien mais un homme important dans le renouveau des Nets.

Une carrière de joueur solide en Europe

Trajan Shaka Langdon de son nom complet à été formé à Duke avant d’être drafté en 11ème position de la Draft 1999 par les Cavaliers. Arrière d’1m92 il ne jouera que 3 saisons pour l’équipe de l’Ohio avant de rejoindre l’Europe. Réputé pour être un très bon shooteur à trois points, il remporte notamment deux fois l’Euroleague avec le CSKA Moscou en 2006 et en 2008 où il sera élu MVP du Final Four.

Une reconversion réussie

Fort d’une expérience réussie en Europe, Langdon rentre ensuite au Etats-Unis et intègre le staff de scout des Spurs de San Antonio entre 2011 et 2015 avant de devenir directeur administratif des Cavaliers durant une année. Proche de Sean Marks qu’il a côtoyé pendant quatre ans dans le Texas, il accepte de le rejoindre à Brooklyn pour construire avec lui le nouveau projet des Nets. Une mission quasi-réussie pour le duo qui voit son premier gros virage arriver cet été. Un virage qu’ils pourraient ne pas négocier ensemble.

Anthony Puccio qui avait souligné que la capacité de Trajan Langdon à parler russe (grâce à son passage au CSKA) avait aidé le front office à communiquer avec Mikhaïl Prokhorov proprio russe des Nets. L’insider de Nets Daily était aussi très élogieux au sujet de l’assistant GM dont le travail et l’expérience européenne mérite selon lui d’être souligné, comme il le décrit dans un article pour The Bird Writes :

« Trajan est comme un couteau suisse pour le front office de Brooklyn. Il est très actif, il aide énormément Sean Marks mais il a aussi assuré la gestion des Long Island Nets, en passant par la recherche de joueurs du monde entier. J’ai mis l’accent sur la G-League parce qu’il a fait un travail phénoménal pour instaurer la culture de Brooklyn à Long Island, et cela vaut pour les joueurs, les entraîneurs, mais aussi pour le personnel. »

« Son expérience à l’étranger, en tant que joueur et scout, a porté ses fruits pour les Nets. Regardez Rodions Kurucs, sélectionné au second tour grâce à son travail. C’est Langdon qui l’a identifié et supervisé avant que Sean Marks ne fasse le déplacement. Il recherche des joueurs de haut niveau qui s’intégreront à la culture. Il comprend l’importance des choses intangibles en dehors du simple talent. Il ne fait guère de doute dans mon esprit qu’il sera un jour un excellent GM. Il correspond au moule dont chaque organisation en reconstruction a besoin. ”

Outre Rodions Kurucs qui s’impose dès sa saison rookie, les Nets ont également profité de la connaissance du basket européen de Trajan Langdon pour drafter Dzanan Musa en 2018 et Aleksandar Vezenkov en 2017.

Si son départ serait un coup dur pour le front office des Nets, le talent de Trajan Langdon ne passe pas inaperçue dans la Ligue. À l’image de Ronald Nored qui a rejoint Charlotte pour être l’assistant de James Borrego l’été dernier, Brooklyn forme des joueurs mais aussi des hommes de qualité et il ne serait pas étonnant que Langdon décide de sauter le pas si on le projet proposé par les Pelicans est assez séduisant. Il faudra cependant attendre la fin de saison pour savoir si le choix de la franchise de New-Orleans se portera ou non sur notre assistant GM.


Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici